Le professeur

Philippe Chevaux, art martiaux, yiquan, Lille

Philippe Chevaux

Il a commencé les arts martiaux à 14 ans

  • En 1988, il commence avec le judo, puis le jujitsu – self defense.
  • En 1990 il se met au karaté Shotokan qu’il pratiquera pendant 8 ans.
  • En 1994, il fait la connaissance du Yiquan qu’il ne pratiquera que quelques mois, à cause de ses études.
  • Les 3 dernières années de karaté, il s’initie en plus à l’Aïkido.

Après ses études supérieures, il est amené à travailler à l’étranger et il part en Oman où il rencontre un professeur de Karaté-combat du style Shorinryu.

  • Avec son expérience et ses 8 années de pratique, à raison de 2h par jour, il obtient rapidement son 1er dan.

Il est ensuite amené à partir en Thaïlande où il y vivra 4 ans.

  • Là, il y apprend la boxe thaïe pendant 2 ans, dans un camp, où il va s’entrainer tous les soirs après le travail pendant 2 à 3 heures.
  • Il gagne un championnat régional par KO.

Attiré par l’évolution du Karaté, il veut remonter à la source de son histoire.

En 2003 il part pour un voyage initiatique à travers l’Asie où il va pratiquer intensémment pendant 14 mois, les différents styles d’arts martiaux à l’origine du Karaté Shotokan :

Le shotokan est issu du Shorinryu :
Il va à Okinawa, pendant 4 mois, pratiquer le Shorinryu avec Higa Sensei, à raison de 5h par jour.

Philippe Chevaux, art martiaux, karaté, okinawa, higa sensei, yiquan, Lille

Philippe Chevaux et Higa Sensei

Le Shorinryu a été très influencé par le style de Shaolin :
Il va à Shaolin en Chine plusieurs mois, pour s’initier à ce style du nord, à raison de 8h par jour.

Philippe Chevaux – Temple de Shaolin

 
Le style de Shaolin a pour origine un style du sud de l’Inde: le Kalaripayatt. Il va donc, par la terre, traverser la Chine, le Tibet, le Népal et l’Inde.

  • Sur son trajet, il passe quelques temps à Wudangshan pour s’y initier au Taichi.
  • Arrivé dans le sud de l’Inde, il se fait accepter dans un Kalari où il s’y entraine tous les jours pendant 3 mois.

De retour en Europe, il s’installe à Bruxelles

  • Il apprend le Taijitsu pendant 2 ans.
  • Il y découvre aussi le karaté Taichi Tsunaté (Influencé par le style Jiseido de Kenji Tokitsu) qu’il va suivre encore pendant 2 ans.

Pendant cette période, il va avoir l’opportunité de s’entrainer et de se tester avec des pratiquants de différents styles (boxe, MMA, taekwondo, karaté) pour affiner sa pratique.

Le karaté Jiseido a été très influencé par le Yiquan. Il se décide alors de remonter une fois de plus à la source, mais cette fois-ci pour vraiment apprendre en profondeur et s’imprégner de ce style.

En 2009, il part alors en Chine, à Pékin où il va rencontrer le fils aîné du successeur du fondateur du Yiquan: maitre YAO Chengguang.

 

  • Il va apprendre à ses côtés pendant 2 ans, à raison de 7h par jour et  5,5 jours par semaine.
  • Au bout d’un an et demi, il le seconde dans l’animation de stages pour des occidentaux ou des chinois.
  • Lors d’un stage à Shanghai, comme il ne pouvait pas s’y rendre, YAO Chengguang le nomme pour le représenter.

Yao chengguang et Philippe Chevaux, Zongxun wuguan, Pékin

Depuis son retour, il continue toujours à s’entraîner et à évoluer et se challenge avec d’autres pratiquants.

Il retourne régulièrement en Chine pour continuer à s’entraîner avec Maitre YAO Chengguang afin d’affiner sa pratique.

En voyant et sentant de mieux en mieux l’impact que le Yiquan peut avoir sur la personne à de nombreux niveaux, il a maintenant envie de le transmettre pour en faire profiter à toutes celles et ceux qui sont motivés pour apprendre.

Les commentaires sont fermés.