Il était une fois le Yiquan

Naissance d’une légende : Wang Xiangzhai

Un beau jour de l’hiver 1885 en Chine dans un petit village de la province du Hebei, dans le nord du pays, pas très loin de Pékin, est né un petit garçon qui allait révolutionner la pratique des arts martiaux chinois.

Ce petit garçon, ses parents l’ont appelé Xiangzhai, WANG de son nom de famille.

 

Ce qu’il a fait:

Epurer tout ce qui n’était pas, selon lui, réellement utile dans les arts-martiaux en ne gardant que l’essence, qui elle, est applicable partout et tout le temps.

 

 

Ceci fait l’objet d’un article invité sur la plateforme MasterFight, de Gilles Aubin.

 

Pour connaitre l’histoire de cet homme hors du commun, du style qu’il a mis en place, ainsi que de ceux qui l’ont développé, et qui continuent encore aujourd’hui à l’enseigner, vous pouvez cliquer sur: Il était une fois le Yiquan – MasterFight, et retrouver l’intégralité de l’article.

Taggé art martiaux, chine, essence, pekin, wang xiangzhai.Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.